• Parador de Hondarribia

Route de l’Espagne verte II

Route of 7 nuits

Paradores sur la route

  1. Parador de Hondarribia
  2. Parador de Argómaniz
  3. Parador de Limpias
  4. Parador de Fuente Dé
  5. Parador de Cangas de Onís
  6. Parador de Vilalba
RÉSERVER LA ROUTE

Profitez de la pittoresque côte cantabrique, de la côte basque aux terres galiciennes, avec une aventure à travers la grandeur des Picos de Europa.

 

Parcours disponible jusqu'en décembre 2022 (inclus).

This route starts on Sunday

Jour 1

Parador de Hondarribia

Parador de Hondarribia

Pza. de Armas, 14, 20280, Hondarribia

+34 943645500

[email protected]or.es

Dimanche

Nous entamons ce voyage de près de 600 kilomètres à l'extrême ouest. Hondarribia est l'un des plus beaux et des plus charmants villages de pêcheurs de la côte cantabrique. Il faut mentionner sa belle vieille ville fortifiée, déclarée Site Historique, avec la Puerta de Santa María Atea et sa superbe Calle Mayor, avec de vieilles grandes maisons, dont la maison consistoriale, la Casa Zuloaga, la Casa Iriarte. Se promener dans ces rues est un plaisir authentique si on y ajoute la possibilité de profiter d'une succulente gastronomie et de ses fameuses brochettes. N’oubliez pas de visiter son port. Saint-Sébastien n'est qu'à quelques kilomètres et il vous faut vous promener sur la plage de La Concha et de profiter de cette belle ville et de sa vieille ville, un sanctuaire gastronomique consacré à la « cuisine en miniature ». Hondarribia est proche de la France et peut être un bon point de départ pour connaître la côte glamour du Pays basque français.

Jour 2

Parador de Argómaniz

Parador de Argómaniz

Ctra. N-1, km 363, 01192, Argómaniz

+34 945 29 32 00

[email protected]

Lundi

Au cœur de la région de Llanada en Alava, le Parador de Argomaniz se trouve à quelques kilomètres de Vitoria-Gasteiz. La ville offre une qualité de vie incontestable, mettant en valeur le grand nombre d'espaces naturels et ses espaces verts. Nombreux sont les musées que vous trouverez dans cette ville. Ils sont tous situés dans des bâtiments qui méritent d’ailleurs une visite. Il faut souligner Artium, le Musée basque d'art contemporain, le Musée d'art sacré, le Musée des sciences naturelles ou BIBAT, le Musée Fournier de Naipes et le Musée d'archéologie. N'oubliez pas de visiter la magnifique cathédrale de Santa María ou l'ancienne cathédrale, dont la rénovation a inspiré Kent Follet pour son célèbre « Les piliers de la terre », ou encore la vieille ville, les églises de San Miguel et San Pedro, la tour de Pan Vicente, le palais de Villasuso, le palais de Montehermoso. Si, comme dans le reste du Pays Basque, la txikiteo est une tradition bien ancrée, il faut surveiller les dates du Pintxo Pote qui varient selon les régions, où un jour par la semaine, les hôteliers incluent une tapa pour chaque boisson pour un prix intéressant. Plusieurs routes sont possibles !

Jours 3 et 4

Parador de Limpias

Parador de Limpias

Fuente del Amor, 2, 39820, Limpias

+34 942628900

[email protected]

Mardi et Mercredi

Nous entrons en territoire cantabrique. Limpias doit sa renommée au Cristo de la Agonía, populaire pour ses apparitions sous forme de larmes, de sueur et de sang, que vous trouverez dans l'église de San Pedro. Dans les environs, il existe de nombreuses superbes villes maritimes comme Laredo, où se trouve La Salvé, l'une des plages les plus étendues et les plus belles de la région, Castro Urdiales et Santoña. La région est idéale pour l'aviron et le canoë. Il est également intéressant de visiter le parc naturel de Cabárceno, un parc de 750 hectares qui compte plus d'une centaine d'espèces animales des cinq continents en semi-liberté, ou la vallée d'Ansón. Santander, avec ses rabas et son Centro Botín, et Bilbao, avec ses célèbres pintxos et son musée Guggenheim, sont également d'autres lieux attrayants à ne pas manquer. Vous devez goûter les traditionnels anchois à l'huile d'olive, un souvenir que vous ne manquerez pas de conserver.

Jour 5

Parador de Fuente Dé

Parador de Fuente Dé

Fuente Dé, s/n, 39588, Fuente Dé, Camaleño

+34 942736651

[email protected]

Jeudi

Nous poursuivons pour nous aventurer vers les rudes Pics d'Europe par la route traditionnelle qui allait de la côte à Liébana et s'approchait du bassin du Nansa et la vallée de Lamasón. À ce niveau, deux itinéraires existent, le premier par le Collado de Pasaneu à la vallée de Bedoya, et le second par le Collado de Arceón à Lebeña. Les deux routes se recoupent à Castro et remontent le cours de la rivière Deva jusqu'à Potes. Entouré par l'imposante verticalité et le paysage idyllique des montagnes du parc national des Pics d'Europe, vous trouverez le Parador de Fuente Dé. Il forme, avec le célèbre téléphérique où il vous faut monter pour profiter d'une vue panoramique sur la vallée à 2 000 mètres d'altitude, un accès aux forêts, pentes et belvédères magiques formant un paradis naturel à la beauté incomparable. L'église Santo Toribio de Liébana, de style gothique, est le bâtiment religieux le plus important de la vallée, où l'on vénère le Lignim Crucis, le plus grand morceau de la Croix du Christ qui fut conservé. Il est également intéressant de visiter Potes, l'église mozarabe de Lebeña et la chapelle de San Tirso. Le pot-au-feu de Liébana est un excellent moyen de reprendre des forces lors de vos excursions dans la région et vous ne pouvez pas manquer de goûter le fromage particulier Picón Bejes-Tresviso, mûri dans des grottes.

Jour 6

Parador de Cangas de Onís

Parador de Cangas de Onís

Monasterio de San Pedro de Villanueva s/n , 33550, Villanueva (Cangas de Onís). Principado de Asturias.

+34 985849402

[email protected]

Vendredi

Les Asturies trouvent leur expression maximale dans ces terres. Dans la ville de Cangas de Onís, nous vous proposons de visiter le pont romain, sur lequel est accrochée une copie de la Croix de la Victoire du Xe siècle commémorant la bataille de Covadonga, la chapelle de Santa Cruz et le palais des Cortés. Pour s'imprégner de la culture de la Principauté, il faut entrer dans un bar à cidre pour assister au spectacle de la coulée du cidre et le déguster accompagné d’un fromage de chèvre ou des nombreuses et abondantes gourmandises préparées localement. Une destination pour les randonneurs et les alpinistes, près du parc national des Picos de Europa. Visitez la Casa Dago (centre d'accueil des visiteurs). Le Site Royal de Covadonga, lieu de pèlerinage qui abrite La Santina, est un autre lieu d'intérêt particulier de la région, avec les lacs de Covadonga (Enol et La Ercina) et la Route des Cares.

Jour 7

Parador de Vilalba

Parador de Vilalba

Valeriano Valdesuso, s/n, 27800, Vilalba

+34 982510011

[email protected]

Samedi

Cap vers le centre, notre objectif est Vilalba, une terre ancienne et majestueuse, une terre pleine de légendes où l'environnement fluvial et la plaine dominent le paysage. Près de Vilalba se trouvent les zones naturelles des rivières Magdalena et Ladra et de la Charca Medicinal del Alligal, avec des eaux thermales. Nous vous invitons à découvrir des plats traditionnels tels que le pulpo a feira, l'empanada de zorza et au fromage ou les délicieux filloas farcis à la crème, sans pour autant oublier en hiver, des options plus réconfortantes telles que le bouillon et les ragoûts galiciens. Si vous voyagez pendant les fêtes de fin d’année, n'oubliez pas de goûter le sublime « Capón de Vilalba », un poulet castré quand il est petit et engraissé pour être ensuite mangé. N’oubliez pas de visiter deux villes voisines : Mondoñedo, une petite ville pavée entourée de montagnes verdoyantes, qui a été déclarée site historique et artistique. Là-bas, l'atmosphère est magique, en hiver le brouillard s’immisce dans les rues étroites où le temps semble s'être arrêté, et en été sa belle cathédrale, déclarée Monument national, brille de plus belle. Régalez vos papilles avec la délicieuse Tarta de Mondoñedo. Une autre ville que vous adorerez visiter est Lugo, où vous attend sa muraille romaine, inscrite au Patrimoine mondial de l'humanité en raison de son parfait état de conservation, et où l'on trouve l'une des cuisines les plus raffinées de Galice, où les tapas sont une religion.